Namibie - novembre-décembre 2016 - page 1


10-11 novembre
Nous voyageons sur la Quatar Airways. Départ de Paris Charles-De-Gaulle Terminal 1, sans encombre, à l'heure. Une nouvelle fois le "silence" des moteurs de l'A380 nous impressionne. Le repas est bon et servi avec efficacité. Le vol n'est pas complet, ça doit être plus facile.
6 heures de vol, et atterrissage à Doha presque comme une plume, et nous allons attendre environ 3 heures le vol suivant pour Windhoek, capital de la Namibie. Le vol est à l'heure. L'embarquement est rapide, nous montons dans un Boeing 787 (Dreamliner) assez récent. Le vol est encore moins rempli, nous avons, comme pour le premier vol, les 3 sièges pour nous deux. Par contre, le bruit de l'avion est plus important.
On s'endort assez rapidement, pour se réveiller 6h plus tard. Le sommeil ne fut pas parfait mais c'est pas si mal.

vignette
vignette
vignette
vignette

On atterrit à 10h40 heure locale (GMT+2). Les formalités d'entrée dans le pays sont rapidement faites. On fait un peu de change (500€ - 14500 NAD, Dollars Namibiens). On attend notre chauffeur, normalement réservé par notre hôte. Un Namibien qui s'occupe des Shuttle nous propose son aide. Pour l'instant on fait sans, mais au bout de 20 minutes il revient avec un de ses collègues, et il nous propose d'appeler la Guesthouse. Après son coup fil, on apprend que le chauffeur a oublié de venir...
Du coup on part avec celui qui a téléphoné. Le prix de la course est de 350 NAD. 40 km de bonne route et nous voici à bon port ! Anne a déjà vu un oryx sur le trajet, ça commence bien.
Notre hôte, Olaf, nous accueille. Pas d'excuse pour l'oubli du chauffeur... On s'installe tranquillement et puis on va au centre-ville à pied (à peine 10 minutes) pour manger un bout. Ce sera le Crat Café : 2 pittas-salade garnies de fromage frais, aux légumes pour Anne et aux aubergines pour Bertrand. 316 NAD le tout avec une bouteille d'eau.
On cherche ensuite à changer des euros. La première banque indique un taux de change moins favorable que celui de l'aéroport. On va en face, FNB, et là le taux annoncé est plus intéressant. On y change 500€, et le taux est encore meilleure (> 15) vu le nombre d'euros élevé. On revient à la Guesthouse House pour profiter du Wifi, boire un jus de fruit et envoyer un mail au loueur de voiture pour le RDV du lendemain. Une petite sieste pour récupérer du voyage nous fait du bien.
On demande ensuite un taxi pour nous emmener au restaurant qu'on a repéré : Le Gourmet. 10 minutes d'attente et le voici. C'est 60 NAD la course. Le soleil se couche rapidement à cette heure-ci (19h15 - 19h30). Devant le restaurant, cela ne semble pas bien animé, en fait, le restaurant a changé de propriétaire et ne semble pas servir le soir. On se rabat sur le Grill Océan Basket juste à côté. On prend des grosses crevettes avec des moules pour Anne et calamars pour Bertrand. On accompagne le tout d'une bière locale (Tafel) correcte, 362 NAD en tout. On demande ensuite à la serveuse si elle peut appeler le taxi, on n'a pas pris nos téléphones... Je l'ai au bout du fil pour lui indiquer où l'on est. Quelques minutes plus tard il est là et nous reconnaît. On n'a même pas besoin de lui dire où aller ! Coucher vers 22h20

vignette
vignette
vignette
vignette

12 novembre
Lever 7h, petit-déjeuner à 7h30 : café au lait, pain, beurre, confiture basique, jus de fruit, un peu de charcuterie. retour dans la chambre, on fait nos sacs et notre hôtesse nous téléphone: le loueur de voiture est là, en avance, cool. On règle la chambre par carte Visa, 844 NAD, et on réserve une nuit pour la fin du séjour, le 2 décembre.
Arrivé chez le loueur, Asco (ou plutôt leur low cost Value Car), nous sommes tout de suite pris en charge. On paie d'abord la location, 24000 NAD, et on fait un Deposit de 22000 NAD pour la franchise. Ensuite a lieu la présentation du véhicule : Toyota Hilux 4x4, double cabine, tente sur le toit. 137400 km au compteur, c'est pas si pire. Il est en bon état. On nous explique le maniement de tout le matériel loué en supplément, compresseur, bouteille de gaz, lampe à gaz, frigo. Et surtout on effectue un test de la tente en réel, et ça n'est pas si compliqué que ça. Bref, la prise en main de tout le matériel a bien été aidé par le loueur. Le plein est fait (2 réservoirs de 80 litres à priori), on est paré !
10h25, on part sur les routes namibiennes... Pour aller au centre commercial le plus proche pour des courses pour les jours à venir. Vers 11h30 on file enfin plein Sud sur une bonne route bitumée. De beaux paysages au début, assez rocailleux, puis place à de la brousse assez planes. La circulation n'est pas dense du tout. On fait notre pause pic-nique vers 13h, sur une aire de repos assez basique (pas de toilettes, mais une table abritée du soleil). Au menu, salade de pâtes au thon, pain à l'ail et melon pas trop goûteux.
C'est reparti, après Bertrand, c'est maintenant Anne qui prend le volant. Notre destination est le camping du lodge Farmhous, que l'on trouve en deux temps : on s'arrête à une première ferme, mais on s'est trompé d'endroit. Ils nous faut rouler encore quelques kilomètres avant d'arriver à bon port.
Une fois installés, la tente dépliée pour la première fois, un touriste lui aussi déjà installé vient discuter avec nous. C'est un Espagnol parlant un excellent français, avec un accent du Sud-Ouest (!). Sa femme est hollandaise, et parle aussi le français. Ils terminent leur périple Namibien le lendemain, et viennent de parcourir quelques milliers de kilomètres sans encombre, pas même une crevaison. Ils nous aussi donnent quelques conseils.

vignette
vignette
vignette
vignette

Ce soir nous dînons au restaurant du lodge. Le menu est fixe pour tout le monde. Ensuite nous nous couchons dans notre tente, le matelas est assez confortable. Mais on va vite être perturbé par de nombreux moustiques. Ce sera même une bataille contre les moustiques ! Au total au moins une dizaine d'entre eux vont y rester... Avant qu'on ne trouve l'ouverture par laquelle ils s'introduisent dans la tente. Une fois colmatée, on a enfin pu dormir sereinement !

Page suivante
Retour page principale Namibie - novembre-décembre 2016